baniere

vendredi 15 mars 2013

Long Google, Short Apple ?

ApplevsGoogle
Je reprends le fil de ma série d'articles sur Apple, là ou je l'avais laissé, c'est-à-dire sur des rumeurs insistantes de versement de dividendes.

Marketwatch.com vient de publier un article avec une information intéressante. Pendant tout le mois de février, des Hedge Funds ont shorté Apple tout en achetant simultanément des titres Google.

Cette stratégie est née de la quasi-certitude des analystes de la baisse du titre Apple. Partant du principe que Google est le plus grand ennemi d'Apple dans le monde des mobiles, ils ont parié que si Apple était à la baisse, alors Google serait à la hausse. Et il semble que ce dispositif ait été amplement lucratif sur le mois précédent...

Mais tout d'abord, faisons un petit encart didactique: comment fait-on pour shorter une action, et qu'est ce que cela signifie.

Ensuite nous étudierons, comment tirer parti de cette configuration du marché...

Shorter un titre permet de parier sur la baisse du titre, et de tirer un profit de cette baisse, si elle se réalise. On parle aussi de vente à découvert.
 
Il faut être deux pour shorter une action, un investisseur et un professionnel de la finance de marché, en général un broker ou une banque. En France, chez la plupart des brokers, le SRD permet de shorter les titres, mais attention, toutes les actions ne peuvent pas être shortées, certaines sont protégées contre ce type de transactions par les autorités de marché (AMF).

Supposons que je sois un client de fortuneo (ou de boursedirect, binck ou boursorama), et que je souhaite tirer profit de la baisse de l'action Apple. Au démarrage de la transaction, les titres Apple sont au plus haut. 

Si je sais que les titres Apple vont baisser et que j'en détiens, alors il est le moment de vendre. Mais imaginons que je n'en détienne pas dans mon portefeuille.

Fortuneo dispose lui de clients ayant ce titre dans leurs portefeuilles. Il peut me les prêter temporairement, en échange d'une rémunération, pour que je les vendent au plus haut, mettons 500 $.

J'empoche alors ces 500 $, mais ils ne sont pas encore à moi, car je dois rendre à Fortuneo les titres qu'il a lui-même temporairement emprunté à un autre client.

Lorsque le prix des actions Apple aura baissé à 400 $, je vais acheter au prix du marché ces titres Apple et les rendre à Fortuneo. Au passage, j'aurais empoché 100$ qui correspondent à la baisse du titre dans l'intervalle de temps considéré.

Essayons de rendre cela plus clair avec un graphique:
vente à découvert Short selling


Revenons à notre stratégie...

Nous savons que tous ces Hedge Funds ont le mois dernier tous shorté l'action Apple, mais qu'ils envisagent de quitter cette transaction, car ils pensent que l'action Apple va remonter.

Pour finir le short, ils vont être obligés de rembourser les titres Apple que leur avait prêté leur broker, et donc d'acheter ces titres sur le marché. Or, en achetant tous le même titre en masse, pour dénouer leur position short, ils vont assécher le marché à la vente, et créer les conditions pour que le titre remonte. Surtout si, au moment ou ils souhaitent dénouer leurs positions, il y a peu de vendeurs.

Il y a donc fort à parier que le titre Apple, qui avait été matraqué ces dernières semaines va remonter subitement dans les semaines à venir.

Il y a toutefois beaucoup de risques à suivre cette stratégie. Rien ne garantit en effet que le titre ne poursuive pas sa baisse, par exemple si les acheteurs se font rares. De plus, un titre chahuté, comme Apple l'est en ce moment,  va être très volatil dans les semaines à venir.

D'un autre coté, le prix actuel des actions Apple est sous-évalué par rapport aux profits et à la valeur comptable de l'entreprise. Au niveau de prix actuels, le titre commence à être attirant.

Il y a donc une opportunité d'entrée sur le titre Appple, même si cette stratégie n'est actuellement pas sans risque. De mon coté, je continue d'être très méfiant sur Apple: Qui sais comment cette entreprise va évoluer ?

Newsletter

Vous voulez suivre ce blog ?

Saisissez votre adresse email :

Flux RSS