baniere

vendredi 19 octobre 2012

La presse Française veut faire payer à google un droit de péage !

Google - projet de loi

Un projet de loi est en cours de discussion afin de rémunérer les éditeurs de presse français sur le trafic que Google leur apporte. Ce projet peut sembler surprenant, vu que google constitue jusqu'a 60 % du trafic entrant pour les sites des grands quotidiens français.  Néanmoins, cette polémique fait suite à des controverses identiques en Allemagne et en Belgique.
 
Le modèle actuel pour la presse est une rémunération par la publicité et par des systèmes d’abonnement à du contenu premium.Or ce modéle ce heurte à une dure réalité. Les lecteurs se refusent à payer pour du contenu; Il est très difficile de monétiser la consultation des articles. 

Alors il faut que cela soit Google qui paye. Rappelons que Google ne fait que mettre à disposition ce contenu et qu'il ne se l'approprie en aucune façon. Au contraire, en dirigeant du trafic vers ces sites, c'est lui qui les fait vivre, générant ainsi le trafic publicitaire dont ils vivent actuellement. On se demande si ces grands groupe et l'état comprennent comment marche le Web. Clairement, ils semblent avoir du mal à comprendre que sur le Net, avoir un lien vers un site, c'est rendre service à ce site ! C'est comme si je faisais payer les gens qui lie vers mon site !

Quelle est la prochaine étape ? Me faire payer pour avoir osé faire un lien vers un article de presse ? Et si je parle du contenu d'un article avec un ami, est-ce que je devrais aussi payer ?

Si les groupes de presses voulaient restreindre l’accès à leur contenu, il leur suffiraient de placer ce contenu dans leur sections à accès restreint. Seulement voila, peu de gens sont prés à payer pour cela, et les éditeurs essaient de tirer parti de Google, injustement accusé de tirer des parti de la situation.

Les éditeurs de contenus français sont définitivement désespérés, après s'en être pris au téléchargement illégal, aux plateformes d'échanges de fichier, et au peering, voila maintenant qu'il s'en prenne maintenant au fondement du web, la liberté d’accès à l'information. De manière générale, il y a une volonté des grands groupes français de rendre payant ce qui était gratuit. En tant que citoyen, cette démarche me semble particulièrement dommageable à la circulation de l'information et au débat républicain. Est-ce que nous voulons revenir à un monde ou l'information est filtré par des grands groupes de médias, comme c'était le cas dans les années 80, ou TF1 était la source principale d'information des français ?

Je sens que le débat est en train d'être manipulé et routé sur des questions de modéle économique... Alors que le vrai débat, c'est celui de la gratuité de l'information. Ce que se proposent de faire les éditeurs, si on leur laisse la main libre, c'est de faire payer des droits sur tout et n'importe quoi, et Google se trouve au milieu et il faut donc qu'il subisse cela.

Moi je dis que Google a moins besoin de la presse, que la presse a besoin de Google, et j'enjoins Google à cesser de référencer les articles de presse, et à commencer à me référencer moi. Le trafic que les groupes de presse veut te faire payer Google, redirige le vers moi.

Et ne t’inquiète pas Google, entre nous cela n'a jamais été une question d'argent.

Newsletter

Vous voulez suivre ce blog ?

Saisissez votre adresse email :

Flux RSS