baniere

dimanche 9 septembre 2012

Le diable s'habille en Dior

Le diable s'habille en Dior - Bernard Arnault

Regardez bien cet homme, il sera le prochain roi de Monaco !


Difficile d'échapper à la nouvelle, en pleine polémique sur la tranche d'imposition à 75%, Bernard Arnault a décidé de s'exiler en Belgique. Officiellement, c'est pour y défendre un projet stratégique, officieusement c'est pour y échapper à l’impôt français, et on murmure que c'est pour finalement atterrir à Monaco, que notre prince entame ses démarches.

Que notre ami Bernard (nono ?) s'imagine en réfugié politique, voila qui ne manque pas de sel. Néanmoins, il ne faut pas se voiler la face, notre ami est assuré d'obtenir gain de cause, bien plus d'ailleurs que n'importe quel réfugié afghan, chinois, tibétain ou rwandais.

Que dire de plus si ce n'est que l'on est atterré par l’égoïsme affiché de ce personnage ? On pourrait imaginer qu'avec 41 milliards, la peur de finir sans le sou se soit un peu atténuée pour notre ami Bernard, mais apparemment il n'en est rien.

Et n'allez pas lui parler de la part croissante de français vivant dans la misère...



Heureusement, il n'y a pas que Bernard Arnault dans le monde.

Ici à investir-blog, nous ne faisons pas de politique, mais nous restons attaché à un principe républicain de solidarité. Et nous ne sommes pas les seuls. De riches entrepreneurs ont remis le principe au goût du jour. Preuve que l'on peut être riche, et vouloir le bien de son prochain.

En 2010, Warren Buffet et Bill Gates, les deux plus grandes fortunes du monde d'alors, on lancé une initiative intitulé The Giving Pledge. En gros, ils s'engagent a léguer à des œuvres la majorité de leur fortune a leur mort. 

Il suffit de voir la page officielle givingpledge.org pour voir que leur appel a eu un écho retentissant parmi les familles les plus riches du monde. Sauf en France, allez comprendre... Peut-être que l'on considère que c'est le rôle de l'état d'assister les plus démunis ? 

Philosophiquement, on savait que Warren Buffett souhaitait élever ses enfants à la dure:
"Children should have enough money so that they would feel they could do anything, but not so much that they could do nothing."

Chaque engagement dans le programme doit faire l'objet d'une lettre de la part de l'impétrant.Bernard devrait y voir une leçon.

"I began my career on Wall Street nearly 50 years ago. From a modest upbringing in Queens, New York, I have been fortunate enough to accumulate great wealth. And with that wealth comes responsibility - those who have benefitted the most from our economic system have a responsibility to give back to society in a meaningful way."
Carl Icahn
"It is much easier to be generous if you have more than you need, so this is not a difficult thing for us to do."
Bill and Karen Ackman

"I’ve long stated that I enjoy making money, and I enjoy giving it away. I like making money more, but giving it away is a close second. To date, I’ve given away nearly $800 million to a wide-range of charitable organizations, and I look forward to the day I hit the $1 billion mark. I’m not a big fan of inherited wealth. It generally does more harm than good."
T Boone Pickens

Derniers mots...


Face à cette générosité, la médiocrité de Bernard Arnault apparait comme plus frappante encore.La loi s'appliquant de la même manière pour tous. Il apparait impossible de sanctionner Bernard Arnault ou de l’empêcher de réaliser ses plans.

On aurait pu espérer de ce chef d'entreprise français, né en France, et qui a toute sa vie bénéficié du cadre républicain, plus de reconnaissance envers sa mère patrie. Bernard, si tu veux partir, c'est bon vas-y. Mais ne revient pas. 

5 commentaires:

  1. Bonjour LionelO,

    Il est clair que les principes républicains sont bafoués par cet homme, en particulier celui de la solidarité.

    Il a peut être été vexé de perdre sa place d'homme le plus riche de France... Il préfère partir plein de honte!

    Tant pis pour lui, je paierai un peu plus d'impôt pour aider mes semblables.

    Julien

    RépondreSupprimer
  2. et bien, il fait un bon choix. Monaco c'est quand même un peu plus classe que la suisse, en hélico, l'aéroport de nice est à 5mn et paris à 1h00 ! Bon, c'est pas pour faire l'avocat du diable qui s'habille en Dior, mais qui serait content de perdre des M€ juste à cause d'une décision politique ? C'est peut être plutôt l'instabilité fiscale qui l'inquiète !

    RépondreSupprimer
  3. Quelle honte d'avoir plusieurs entreprises qui font travailler plusieurs milliers de personnes et qui les font vivre ! Quelle honte d'avoir une société qui gagne de l'argent ! Y'a qu'à voir ce que disent les Français et nos élus quand Total annoncent leurs bénéfices.
    C'est sûr c'est mieux de vivre dans un pays ou personne ne travaille et ou on a besoin d'être assisté pour lever le moindre petit doigt.
    C'est bien pour un financier de tenir ces propos ! Si l'on en croit certains les financier ne servent pas à grand chose non plus à par à pourrir le système de l'intérieur ! Pourtant ça n'a pas l'air de vous gêner !
    Critiquer c'est facile, en France il n'y a pas de problèmes pour ça. Par contre pour travailler et pour prendre des risques comme ce monsieur, il y a moins de monde. De toutes façon s'il a autant d'argent c'est certainement qu'il l'a volé ou grâce à l'état, mais certainement pas grâce à son travail.
    Les principes républicains : Je travaille et vous en profitez !

    RépondreSupprimer
  4. Vous passez à coté du sujet de cet article. Que arnault soit un individu meritant ou pas, cela ne le libére pas de ses obligation envers la communauté.

    RépondreSupprimer
  5. @Anonyme
    Comme lionelO, je ferais remarquer que jusqu'à preuve du contraire, M Arnault s'est appuyé sur une communauté, la nation Française, pour créer sa petite entreprise. Il a bénéficié de structures éducatives pour sa main d'oeuvre, de réseaux de transport, de l'image de marque de la France dans le luxe, d'une administration pour ses contrats, d'une police pour la protection de ses biens, etc.

    Vouloir le beurre et l'argent du beurre, c'est ça qui choque les Français. En période difficile, la solidarité doit primer. Et Arnault et cie ne sont pas ceux qui y contribuent le plus en proportion de leurs moyens, loin de là... pourtant ce sont les premiers à chouiner comme des gamins.
    Exaspérant et pathétique.

    RépondreSupprimer

Newsletter

Vous voulez suivre ce blog ?

Saisissez votre adresse email :

Flux RSS