samedi 22 septembre 2012

Les meilleurs contrats d'Assurance-Vie

Tout le monde a entendu parler de l'assurance-vie(1). C'est un produit d'épargne très polyvalent, qui est protégé par une fiscalité attrayante. C'est le placement financier préféré des français, avec des encours de plus de 1400 milliards d'euros en 2011 (2).

Il s'agit d'un business juteux et les compagnies d'assurances et les banques proposent toutes des produits d'assurance-vie. Au fil des années, le marché est devenu de plus en plus concurrentiel, et les assureurs ont du revoir leur copie, et offrir des conditions de plus en plus avantageuses... Mais attention ! Il reste sur le marché des contrats de piètre qualité, surchargés de frais.


Dans ces conditions, il est essentiel de trouver le bon contrat: performant, et qui convient à vos besoins. Toutefois, si vous avez souscrit à un contrat peu performant, ne désespérez pas, il est possible d'ouvrir autant de contrat que l'on veut...

Quels sont les critères pour le choix d'une assurance vie ? J'en vois trois dont l'importance varie selon l'usage que vous ferez de votre contrat:
  1. Les frais.
  2. Les performances du fonds en Euro
  3. Le choix des OPCVM pour les Unités de Comptes (UC). 
Dans la suite de cet article, je vais d'abord détailler mon  analyse sur ces trois points, puis je ferai une étude de marché en fonction de ces paramètres.

Les Frais


C'est pour moi le critére le plus essentiel. Les frais prélevés par les contrats se décomposent en trois catégories: les frais de versement, les frais d'arbitrages, les frais de gestions. Ils sont exprimés en pourcentage des encours.

Les frais sur versement ont tendance à disparaitre dans les derniers contrats créés, mais il faut noter que les frais de versement peuvent être compensés par la faiblesse des frais de gestions si on se place sur le très long terme.

Les frais d'arbitrage ont aussi tendance à disparaitre, mais vu qu'ils entravent la liberté de gestion du contrat, je recommanderai d'éviter au maximum les contrats ayant des frais d'arbitrages.

Les sommes prélevées vont permettre au gestionnaire de payer les charges de fonctionnement de l'assurance, et aussi de se rémunérer.

Vous aurez noté que la rémunération du gestionnaire n'est pas liée à la performance du contrat. Instinctivement on s'attendrait à ce qu'un gestionnaire ayant peu de valeur ajoutée réduise ses frais et que ceux qui en apportent aient une rémunération plus élevée. Or dans la pratique, il n'en est rien. Une étude ayant porté sur le sujet fait apparaître une corrélation négative entre la performance des fonds avant prélèvement des frais et la hauteur des frais (3).

Les frais élevés sont un indicateur inverse de la performance du fond, si on vous propose un contrat ayant des frais élevés, fuyez !

Les Performances du fonds en Euro


Depuis plusieurs années, les performances des fonds en euro ont considérablement baissées, n'épargnant aucun contrat.


Dans ce contexte, il faut relativiser l'apport de la gestion des actifs de support en euros. Même si il existe des bons élèves et de moins bon élèves, les performances des fond en euros sont plus liées à l’évolution des taux des dettes d'états qu'a la performance de la gestion du contrat.



Le choix des OPCVM pour les Unités de Comptes (UC). 


Ce critère est important si vous utilisez les supports en unité de compte de votre contrat d'assurance vie. Dans ce cas, vous allez avoir à choisir le fonds qui colle le plus à votre stratégie. La plupart des contrats proposent plusieurs centaines de fonds à la souscription. Mais la encore gare aux frais.

Car les frais des OPCVM du support en UC sont ajoutés au frais de gestion de l'assurance vie. Dans ce cas, il n'est pas rare de voir disparaitre 3% de la performance si l'on choisit un fond lourd en frais.

Dans la pratique seul les trackers et ETF permettent d'éviter une surcharge de frais sur les unités de compte. Il faut particulierment recommander les contrats qui offrent l'accés à ces supports.


Assez parlé place aux chiffres !

Je tiens à préciser les points suivants:
  • Je ne suis sponsorisé par aucune des compagnies d'assurance suivantes. Je suis actuellement détenteur d'un contrat linXea evolution.
  • La liste ci dessous n'a rien d'exhaustive. Pour une plus grande sélection des contrats, vous pouvez vous référer à la très bonne liste mise en place par francetransaction.
  • J'ai établi ma sélection en fonction du niveau de frais, du nombre et de la qualité des OPCVM proposés dans les UC, et enfin en fonction de la performance du fond en euros.
  •  Les contrats mono-support n'ayant pas d'UC sont souvent intéressants de par leur faible niveau de frais. Je les inclus dans ce comparatif.
  • Sont exclus de cette liste tous les contrat dont le dépôt minimal à l'ouverture dépasse 10000 euros.

 Conclusion

Si vous souhaitez investir dans des fonds en euros sur le long terme, vous pouvez selectionner Macif Actiplus, les fonds de la MIF, ou Le Conservateur. Si vous souhaitez miser sur les fonds en euros mais que votre horizon est court, vous pouvez essayer LinXea Spirit.

Si par contre vous souhaitez miser sur les UC, Mes Placements Liberté s'impose comme le contrat présentant le moins de frais (seulement 0.50% de frais de gestion). Ce contrat n'a pas contre pas au moment ou je parle de tracker/ETF. Les contrats de LinXea ou Hedios Patrimoine présentent eux des frais de 0.60% mais ils donnent accès a un certain nombre de trackers/ETF.





(1) Je ne vais pas m’étendre plus que cela, sur ce qu'est un contrat d'assurance-vie, je suppose que les lecteurs de ce blog sont tous au courant du fonctionnent de ces contrats. Dans le cas inverse, vous pouvez consulter ce guide.

(2) L’assurance vie reste le couteau suisse des épargnants et un gage de stabilité et de croissance pour l’économie

(3) The Relation between Price and Performance in the Mutual Fund Industry

13 commentaires:

  1. Bonjour Lionel,

    L'assurance-vie de Boursorama propose aussi de miser sur 6 trackers et je trouve cela vraiment intéressant, car les frais sont minimes et on peut investir de petites sommes chaque mois sur différents produits financiers avec les avantages :

    - fiscaux
    - de succession
    - de frais réduits
    - de diversification

    Bref en matière d'investissement boursier, c'est ce qui se fait de mieux avec le PEA

    Alexandre

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour alexandre,

    L'assurance vie bourso a des aritrages en ligne gratuits et pas de frais d'entrée, ce qui est une bonne avancée. Mais elle préléve 0.6% sur les fonds en euros, et 0,85% sur les UC.

    Linxea Evolution donne l'accés à des trackers et permet d'économiser 0.25% tout les ans de frais de gestion des UC avec les aritrages gratuits. C'est peu, mais l'AV bourso n'a pas d'autres avantages spécifique en dehors de ceux qui sont standard dans les contrats d'assurance vie.

    RépondreSupprimer
  3. Veuillez excuser ma grande ignorance, mais qu'est ce qu'un tracker, et pourquoi c'est bien d'en avoir plusieurs?
    D'autre part j'aimerais bien comprendre ce que les AV entendent par unité de compte / à l'euro.

    RépondreSupprimer
  4. bonjour,

    Les Trackers:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Tracker_%28finance%29

    On parle de gestion passive. Ce sont des OPCVM dont les frais sont très bas. Les trackers sont apparus quand des études ont montré que dans leur ensemble, les gestionnaire de fonds faisaient moins bien que leur index de référence.

    Pour les AV, referrez vous à ceci: http://www.empruntis.com/assurances-vie/guide/assurance-vie-guide.php

    RépondreSupprimer
  5. Merci Lionel pour vos liens !

    Donc un tracker est indice sur un ensemble d'actions ayant un facteur quelconque en commun (pharmaceutique, industrie, etc.). Leur avantage est donc de se passer des frais d'analystes boursiers.

    Le concept ne me surprend pas, surtout que je me rappelle d'une expérience pratique vers 2003/2004 où les traders devaient choisir leurs actions en fonction d'un jeu de hasard et qu'ils obtenaient des performances très honnêtes. Décidément ce concept me plait.

    RépondreSupprimer
  6. Salut Lionel,

    autant dans plein de domaines je suis d'accord avec toi mais là en tant que professionnel de la gestion de patrimoine ton article me fait bondir !


    je vais reprendre ici rapidement quelques arguments mais ceux que ça intéressent pourront lire l'article que j'ai écris sur mon blog il y a quelques semaines sur le même sujet:
    http://www.le-blog-placement.fr/comment-choisir-contrat-assurance-vie/

    Voici en gros ce que ton analyse oublie:

    Pour commencer le meilleur contrat d'assurance-vie n'existe pas ! S'il y a avait un contrat meilleur que tous les autres ça ce saurait et tout le monde prendrait celui là.
    De même dire: "si vous souhaitez investir en Unités de Compte alors souscrivez le contrat x" est une hérésie. Investir en Unités de Compte n'est pas une finalité en soi mais un moyen d'atteindre un objectif patrimonial qu'il faut commencer par déterminer. Et puis d'abord est-ce que c'est bien l'assurance-vie le meilleur moyen d'atteindre cet objectif ? (je vois toute les semaines des particuliers qui pensent qu'il leur faut une assurance-vie alors que pas du tout).

    Choisir le contrat le moins cher est la meilleure option pour toi ??? Si tu as toutes les connaissances financières, fiscales et sociales pour gérer ton contrat ok. Mais quel pourcentage d'investisseur a réellement les connaissances financières, le temps et les outils pour gérer une allocation d'actifs efficacement ? Combien de personnes sont capables de rédiger une clause bénéficiaire correctement ? Beaucoup pensent savoir le faire et après je vois les dégâts...

    Pour revenir sur les frais: à long terme ce ne sont pas les 0.x % de frais de gestion en plus ou en moins qui font la différence mais la performance financière du contrat qui dépend de l'allocation stratégique et de l'allocation tactique. Au final payer un peu plus de frais pour s'offrir les services d'un conseiller compétent n'est peut être pas une si mauvaise option non ?
    Et même si on a obtenu une grosse performance financière mais que la clause bénéficiaire a été mal optimisée on peut au final perdre beaucoup !


    Attention aussi à choisir un assureur fiable et loyal. Beaucoup de compagnies ne respectent pas leurs clients: ils lancent sans cesse de nouveaux contrats et les anciens ne sont plus mis à jour. Le groupe Crédit Agricole est coutumier du fait par exemple (tiens tiens un des contrats que tu cites comme étant un des meilleurs est assuré par une filiale du groupe ;-)

    Pour les fonds en euros regarder le rétroviseur c'est bien mais préparer l'avenir c'est mieux: combien de réserves a l'assureur, propose t'il un fonds en euros de nouvelle génération, ... bref au delà du taux des années passées il y a PLEIN de critères à prendre en compte.

    Bon je m'arrête pour le moment ;-)

    PS. Pour ceux qui pensent que comme je suis CGPI je prêche pour ma paroisse je précise juste que je propose à mes clients 2 options:
    -des contrats patrimoniaux avec un suivi et des conseils et donc au tarif "classique"
    -des contrats Internet via mon site www.assurance-vie-sans-frais.net sur lequel je propose des contrats low cost mais pour lesquels il n'y a pas de conseils
    Comme ça chacun trouve son bonheur ;-)

    RépondreSupprimer
  7. un mot aussi sur les trackers: un tracker c'est bien parce qu'il y a peu de frais ???? Grave erreur, un tracker c'est bourré de frais mais l'investisseur de ne les voit pas.

    Prenons un exemple simple: un tracker CAC 40 qui va donc recopier la performance de l'indice. Le problème c'est qu'il va recopier la performance de l'indice HORS DIVIDENDE (bah oui le CAC 40 est un indice hors dividende donc c'est normal). Mais si tu achètes toi même toutes les actions du CAC dans les bonnes proportions pour recopier l'indice alors ton portefeuille aura la performance de l'indice + LES DIVIDENDES !!!

    Quand on sait que sur le CAC 40 par exemple ça représente en moyenne 4 % de rendement annuel on se rend compte que finalement aller sur un tracker ça coûte cher en performance ;-)

    RépondreSupprimer
  8. Euh benjamin quelle passion !

    Par contre, les ETF versent des dividendes. Exemple: Lyxor

    Ai-je le droit à des dividendes ?

    Les Lyxor ETF sur actions peuvent distribuer des dividendes une à plusieurs fois par an.

    RépondreSupprimer
  9. Ok pour les ETF, certaines sociétés de gestion distribuent les dividendes. Pas toutes néanmoins, c'est un critère à prendre en compte dans son choix.
    Tu as essayé de faire le calcul pour savoir si Lyxor distribue 100 % des dividendes de l'indice ? Ce serait intéressant à calculer pour savoir s'ils en gardent une partie ou non.

    Pour les assures-vie je maintiens le fonds, même si en relisant je me rends compte que la forme est un poil "agressive" (désolé ;-)

    A+

    RépondreSupprimer
  10. pas de soucis, on a le droit de pas être d'accord.

    RépondreSupprimer
  11. En effet dommage que la commission du vendeur ne soit pas basé sur ses performances... ils n'ont pas confiance dans leurs propres produits ;) ?

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour, Merci pour cet article, ainsi que les commentaires avec lesquels je vous rejoins en très grande partie. Un an et demi après ceux-ci, y a-t-il des avancées sur l'offre en ETF dans les contrats?
    En effet, je souhaiterais en souscrire un en appliquant une allocation de type Adaptive Asset Allocation, similaire à ce que l'on trouve sur ce site avec rebalancing sur les 3 best ETF et filet de sécurtité.
    http://www.gosector.com
    Qu'en pensez-vous?

    RépondreSupprimer
  13. Aujourd'hui il y a un grand problème : l'argent! Les gens pensent comment gagner plus et j'ai trouvé un procédé http://casinoenlignecanadians.com/montreal/ avec l'aide de ce site on peut gagner de l'argent en jouant aux jeux préférés! :)

    RépondreSupprimer

Newsletter

Vous voulez suivre ce blog ?

Saisissez votre adresse email :

Flux RSS