baniere

mercredi 8 août 2012

La saison des resultats vient de commencer

Bourse - benefices

Les grands groupes du CAC40 viennent de publier leur résultats semestriels.

Les Echos viennent de publier un tableau récapitulatifs des résultats semestriels des grands groupes Français. Voici un lien vers l'intégralité de l'article.

Première réaction: l'effondrement attendu des bénéfices des grands groupes français ne s'est pas produit. Alors que les cours ont stagné depuis le début de l'année et sont restés à des niveaux de valorisation de crises, les bénéfices eux se sont maintenus, et sont même en hausse pour certains.

Cette situation est a même de susciter un optimisme modéré, car alors que la valorisation des actions américaines a considérablement augmentée, celle des actions européennes est restée collée au plancher depuis le début de la crise des dettes souveraines.

Une valorisation attrayante.


Cette optimisme est alimenté par le fait que les valorisation du CAC 40 sont de plus en plus attractives. Pour mesurer cela, nous allons étudier le Price-Earning ratio (PER ou PE) au cours de la décennie écoulée.

Le PE est une indication de la cherté  relative des actions. Un PE bas indique que la société est relativement sous évaluée, un PE haut signifie que cette entreprise est relativement sur-évaluée.

Si les prix ne reflètent pas le niveau des bénéfices, et que le PE est bas, alors il faut acheter, car le rendement des dividendes suis une loi inverse du PE. Quand les PE sont bas, les rendements des actions sont haut.

On peut calculer un PE agrégé (Aggregate PE) qui reflète le PE de l'ensemble des titres du marché. Dans les périodes de flambé boursière, comme en 2001, le PE monte très sensiblement. Pendant les crises, le PE a tendance à baisser, ce qui reflète le pessimisme des acteurs du marché. 

Il faut noter qu'une baisse des bénéfices se traduit aussi par une hausse du PE, qui n'est pas forcément immédiatement reportée sur les prix.

Albatros capital met a disposition sur son site un outil permettant de mesurer le PE agrégé.

PE - Price Earnings CAC 40

Depuis 9 ans, on observe une baisse modérée, mais relativement significative du PE agrégé du CAC 40. Durant cette période il est passé de 14.73 à 10.34, ce qui indique que les niveaux de prix actuels sont plus attrayants qu'ils ne l’étaient auparavant.

De manière générale, je maintiens que la période actuelle est plus propice à un investissement dans les actions que dans l'immobilier. Et vous, qu'en pensez-vous ?

NOTE: BNPA veut dire Bénéfice Net Par Action.

1 commentaire:

  1. les PER semblent bas, effectivement. Personnellement, je viens de prendre du vinci ces dernières semaines. en même temps, certains previsionnistes voient un krach boursier imminent, avec un CAC à 2000 points dans les 12 mois....

    RépondreSupprimer

Newsletter

Vous voulez suivre ce blog ?

Saisissez votre adresse email :

Flux RSS