baniere

vendredi 1 juin 2012

Pourquoi les obligations sont risquées...

Quel est le risque associé aux obligations?

Une question qui revient souvent quand on parle des obligations, c'est: Pourquoi le prix des obligations fluctue-t-il? Il n'est pas difficile de comprendre pourquoi cette question se pose. En effet, les obligations promettent des paiements fixes organisés selon un calendrier figé. Les détenteurs de titre obligataires se voient remettre des intérêts, appelés coupons, et a l'échéance de l'obligation un principal qui correspond au montant nominal de l'obligation. On parle de produit à revenu fixe (en anglais , Fixed Income)

Les obligations sont considérées, à raison, comme des placements moins risqués que les actions, mais elle portent un risque spécifique: le risque de taux. Ce risque intervient lorsque l'on veut vendre une obligation sur le marché secondaire. Comme les obligations peuvent parfois avoir une longue maturité, il est nécessaire d'envisager cette éventualité sauf a voir son argent bloqué jusqu'à l'échéance.

Pour comprendre, la nature de ce risque, il faut regarder comment fonctionne les banques centrales. Chaque banque centrale contrôle ce qu'on appelle la masse monétaire. Augmenter la masse monétaire, c'est 'faire tourner la planche à billets' et cela à un impact direct sur l'inflation. Mais les banques centrales, n'augmentent plus la masse monétaire en fabriquant des billets. Elle augmente la masse monétaire en rémunérant les dépôts que les banques font auprès d'elle. Le taux de rémunération des dépôts est appelé taux directeur. Les taux directeurs fluctuent, et dans leur sillage entraine les autres taux du marchés. Par ailleurs, d'autres mécanisme font fluctuer les taux, notamment liés à la probabilité de défaut.

Supposons qu'EDF émette le 1er janvier 2010 une obligation de nominal 1000 et de maturité 6 ans. A cette date, le taux donné par le contexte économique est de 4,5%. Vous achetez cette obligation.

L'année suivante au 1er janvier, les conditions ont changées et le taux auquel se finance EDF est maintenant de 5%. EDF émet une obligation a 5 ans. Si vous vendez votre obligation à ce stade, un investisseur qui aurait le choix entre les deux obligations choisirait la seconde.Pour vendre votre obligation vous serez obligé de la vendre avec une décote. Vous aurez perdu une partie de votre investissement.

La valeur actuelle


Dans la pratique, souvent le choix n'est pas aussi simple. On a besoin d'un outil d'analyse des obligations pour pouvoir les comparer.

D'après vous, comment comparer ces placements:
- Placement 1: Le premier rapporte 25 euros la première année, 30 la deuxième, 35 la troisième.
- Placement 2:Le second rapporte 20, 35 et 35 euros.
- Placement 3:Le troisième rapporte 50,35 et  5 euros.

Tous correspondent à un flux de 90 euros.Instinctivement, on comprend que 'un tiens vaut mieux que deux tu l'auras, et que recevoir tout de suite 10 euros est plus intéressant que recevoir 10 euros dans 2 ans.

En effet, supposons que nous puissions placer 10 euros au taux de 10%.

Placement 1
-A la fin de la première année, nous recevons 25 euros que nous plaçons à 10%
-A la fin de la 2eme année,  nous aurons 25+(25*10%)+30=57.5
-A la fin de la 3eme année, nous aurons 57.5*(1+10%)+35= 98,25 euros

Placement 2
-A la fin de la première année, nous recevons 20 euros que nous plaçons à 10%
-A la fin de la 2eme année,  nous aurons 20+(20*10%)+35=57
-A la fin de la 3eme année, nous aurons 57*(1+10%)+35= 97,7 euros

Placement 3
-A la fin de la première année, nous recevons 50 euros que nous plaçons à 10%
-A la fin de la 2eme année,  nous aurons 50+(50*10%)+35=80
-A la fin de la 3eme année, nous aurons 80*(1+10%)+35= 123 euros !

On voit ici que le placement 3, permet de réaliser des gains bien supérieurs aux autres placements.

Cette démarche est appelée actualisation. Il s'agit de déterminer la valeur présente de sommes que l'on recevra dans le futur. C'est sur cette base que le marché secondaire valorise les obligations. Le calcul actuariel dépasse le sujet de ce post...

La décote

Quand les taux de marché augmentent, la valeur des obligations au marché secondaire décroit, comme on la vu pour l'exemple de notre obligation EDF. Quand les taux baissent, les obligations du marché secondaire gagnent en prix.



Comment mesurer l'impact d'une fluctuation de 0,1% des taux sur la valeur de notre obligation ? Ce caulcul est celui de la duration/sensibilité, mais de manière générale:
- Plus une obligation est longue, plus les taux auront d'impact sur elle.
- Plus une obligation a un rendement bas, plus l'impact d'une fluctuation des taux est fort.

Source  Measures of Price Sensitivity:

En conclusion

Un investissement obligataire n'est pas sans risque. Sachez que la revente d'une obligation entraine un risque de perte.


Newsletter

Vous voulez suivre ce blog ?

Saisissez votre adresse email :

Flux RSS