baniere

jeudi 14 juin 2012

Les trés hauts rendements.

henry kravis pâpe du private equity

Ou trouve-t-on les plus haut rendements ?


En regardant autour de moi, je me suis aperçu que beaucoup de gens étaient à la recherche du placement qui rapporte beaucoup, et que par ailleurs beaucoup de gens se déclaraient capables  d'accepter les risques associés.

En effet, en finance, et dans la gestion de patrimoine, il est établit que plus on tend vers les rendements les plus hauts, plus le risque à lui aussi tendance a augmenter.

Il n'est pas possible d'avoir à la fois, un haut rendement, et un risque faible. Sinon, tout le monde miserait sur ce type de placement, et son rendement serait tiré vers le bas, ou l'opportunité disparaitrait du fait d'avoir été trop utilisée. En finance, on parle d'absence d'opportunité d'arbitrage.

Cette question du couple rendement/risque n'est pas si aisée à apprécier qu'il pourrait en paraitre, car qui dit risque, dit raisonnement probabiliste.... Mais indépendamment des statistiques, la popularité des jeux d'argents indique que beaucoup de gens sont attirés par le risque comme une source d’excitation....

Quand on parle de rendement, il faut aussi, je pense, ne pas considérer l'effet de levier. S'endetter pour réaliser un investissement, ou souscrire à des produits dérivés qui intègrent un effet de levier, permet de multiplier le risque et le rendement d'un placement, mais un placement ne change pas son ratio rendement/risque avec l'effet de levier.

Une fois ceci pris en compte,  Le placement au plus haut rendement est certainement ce qu'on appelle le capital risque ou private equity. Il s'agit d'accompagner le développement d'une entreprise débutante ou start-up. Ce type d'entreprise est en général non coté. Les parts de l'entreprise ne peuvent être achetés dans les bourses publiques.

Du coup, le capital risque semble avoir une forte barrière d'entrée. Mais comme nous allons le voir, il existe des moyens d’accéder au capital risque... Mais d'abord, quels est le retour sur investissement du capital risque ?






Le succès du capital risque pour les entreprises technologiques.



Vous avez entendu parler de Google, Microsoft, Facebook ou  même Taser ? Et bien, toutes ces entreprises avant de devenir publiques, ont garanti à leur premiers investisseurs des rendements hors normes. Par la suite, ces entreprises ont eu un parcours plein de succès ou plein d'embuches dans les marchés cotés, tout en laissant les premiers arrivés largement bénéficiaires.

A tel point qu'on parle même de 'Google millionaire' ou 'Facebook millionaire', pour désigner les premiers employés de ces sociétés qui ont eu accès au capital. Les chiffres accessibles sont trompeurs car, pour les entreprises non cotées, les prix ne sont pas publics. Et l'on ne connait l'évolution des cours qu’après l'introduction en bourse...

En France, l'AFIC (Association des Investisseurs en Capital) donne de très bonnes informations sur la performance de ce placement.


(source: AFIC)


Bien sur, chaque startup qui réussit, cache 20 autres ayant lamentablement échouées. Et c'est bien la que réside le risque... Très peu de ces startup verront un jour des bénéfices, et la majorité finissent en faillite. Selon une étude conduite en 2007 au États-Unis , 66% des startups survivent plus de 2 ans,  44 % survivent 4 ans et plus, et seulement 31 % survivent plus de 7 ans. Il y a manifestement ici un survival bias à l’œuvre.

Les chances de voir son investissement totalement annihilé sont très fortes, et cet investissement doit être réservé à des sommes dont on n'a pas de besoin immédiat. De même, c'est un placement à réserver au investisseurs avertis.

Par ailleurs, l'investissement dans une société non cotée est protégé par une fiscalité attrayante.

 

Comment accéder aux entreprises non cotées ?


Le premier moyen d'accéder au entreprises non cotés est bien sur de connaitre personnellement les entrepreneurs...Mais le nombre d'opportunités qui se présentent de cet manière est nécessairement limité, à moins que vous ne travaillez pour une société spécialisée...

Par contre, je connais une petite société sympa, qui propose une méthode d’accès simple sur une petite sélection d'entreprises. Il s'agit de Wiseed. Je vérifie régulièrement leur offre pou voir si j'ai un coup de cœur....

Note: Je ne suis affilié d'aucune façon à Wiseed.

 




1 commentaire:

  1. Il faut en effet arrêter d'être aveuglé par les très haut rendements, il ne faut pas croire au père noël non plus...

    Même les valeurs à très haut rendements comme Page Jaunes ou France Telecom commencent à couper le robinet, ce n'est tout simplement pas viable au long terme !

    RépondreSupprimer

Newsletter

Vous voulez suivre ce blog ?

Saisissez votre adresse email :

Flux RSS