samedi 16 décembre 2017

Investir du temps dans ses placements, ou investir dans sa carrière ?

 Gérer soi même son argent ?

Meb Faber
Je lis toujours avec beaucoup d'intérêt Meb Faber. Il a écrit de livres que tout le monde devrait lire comme Global Value: How to Spot Bubbles.

Il y a quelques mois, il avait posté un article arguant que tout temps passé à augmenter le rendement de son épargne était moins bien employé que le temps passé à faire avancer sa carrière. Son raisonnement était le suivant : A moins que votre portefeuille ne soit disproportionné par rapport à votre salaire, c'est du temps perdu d'investir dans sa gestion. Si nous reprenons l'exemple donné dans son article, imaginons que vous gagniez 50 000 $,  et que la valeur de votre portefeuille atteigne 100 000$, si vous investissiez 8h de votre temps par semaine dans votre processus d'investissement, il vous faudrait gagner plus de 10% par an de rendement pour que cet effort vaille votre temps. Pour 100 000 $ de revenus, le rendement à atteindre serait de 20%, etc. Ces rendements ne sont pas réalistes!
Meb Faber en arrivait à la conclusion, qu'il valait mieux confier la gestion de son argent au gestionnaire d'un fonds indiciel, et l'oublier pour la suite. C'est un argument que j'ai déjà entendu, et qui est tout à fait valide. Sans ce raisonnement en fait, on verrait beaucoup plus de gens quitter leur emploi pour faire du trading, ce que l'on sait par ailleurs être rarement une bonne idée.

vendredi 15 décembre 2017

Portefeuille ETF au vendredi 15 décembre 2017: Celui ou on parle d'investissement paresseux

Ne soyons pas paresseux !

J’entends beaucoup parler de Lazy Investing, ou de portefeuille permanent, et globalement, je salue cela comme une amélioration. Pendant des années, le monde de l’investissement a été punitif pour les petits épargnants, avec des banques vendant des produits maisons avec des frais exorbitants, inadaptés aux besoins des investisseurs, et  pilotés par des gérants qui font des prédictions selon leurs humeurs. C’est à cette faune la que les adeptes de l’investissement ETF s’attaquent et c’est une bonne chose. Il est vrai que le fait de placer son argent sur des supports diversifiés et de contrer le fameux home country bias,et d’investir sur fonds indiciels à faible frais n’a rien de nouveau, Le premier fond indiciel proposé par Jack bogle date de 1976, et le conseil de diversifier ses actifs à travers le monde doit dater du 18eme siècle et de la Compagnie des Indes.

Rien que des bonnes idées donc, mais aussi rien de nouveau sous le soleil.  Le problème c’est que le monde change et que les stratégies qui fonctionnaient par le passé ne fonctionneront plus dans le futur. Depuis plusieurs années, des phénomènes de fond affectent des stratégies qui fonctionnaient par le passé, l’investissement value est en difficulté depuis plusieurs années, le long/short equity est moribond, et la prime de risque des actions sur les obligations, appelée equity Premium se résorbe depuis plusieurs années. Il faut donc aller chercher plus loin pour obtenir les rendements du passé, et n’investir que 1 min tous les mois pour maintenir son portefeuille est un mirage et un gimmick marketing.

jeudi 14 décembre 2017

Portefeuille ETF au jeudi 14 décembre 2017: en préparation de la performance du portefeuille....


Aujourd’hui reporting limité pour cause de travaux en cours….
Dernier
Variation Veille
Variation 5j
Variation 20j
ASI
142.29
1.99 %
3.57 %
-0.80 %
BRE
52.41
0.42 %
3.29 %
1.49 %
CAC
52.91
-0.66 %
0.09 %
1.07 %
CE9
301.26
0.74 %
0.27 %
-0.52 %
DJE
209.0
-0.48 %
1.24 %
4.45 %
GLDM
51.86
-0.25 %
-1.48 %
-6.29 %
INR
16.2
-0.37 %
0.81 %
1.38 %
LEM
10.38
0.78 %
2.06 %
-0.48 %
MSE
34.86
-0.85 %
-0.11 %
0.17 %
MTF
218.34
-0.34 %
-0.78 %
1.79 %
NRGW
269.06
-0.92 %
1.49 %
3.20 %
RIO
17.04
2.16 %
2.10 %
1.91 %
RUS
30.38
-1.20 %
2.22 %
2.67 %
SP5
23.09
-1.03 %
0.83 %
2.90 %
TSX
62.91
-0.13 %
1.04 %
0.90 %
UST
21.43
-0.23 %
1.61 %
1.32 %
WLD
175.07
-0.96 %
0.75 %
1.96 %

Allocation cible


Pour plus d'informations, merci de se reporter à notre méthodologie. Cet indicateur agrège les préférences des algorithmes Momentum, Machine Learning, MDP,CLA et HRP

mercredi 13 décembre 2017

Portefeuille ETF au mercredi 13 décembre 2017: taux directeurs en alerte

Météo des marchés


Hier soir, Doug Jones a été élu sénateur de L’Alabama devant son challenger républicain Roy Moore.  Si la défaite de Roy Moore a été largement saluée par les démocrates et par l’establishment Républicain, les marchés US eux ont réagi à la baisse avec les futures S&P en baisse ce matin, et une baisse du dollar simultanée. Si ces 2 facteurs vont peser sur les cours de nos ETF US, il n’y toutefois pas de risque que cet élection ait un impact prolongé quand la réforme fiscale de Donald Trump a déjà passé le Sénat. Cette victoire augmente considérablement les chances de l’appareil démocrate de reprendre le sénat aux républicains, même si le congrès apparaît comme un objectif difficile.
Ce matin, les marchés sont aussi dans l’attente des résultats du prochain meeting de la FED, qui sera le dernier pour 2017 et pour Janet Yellen. Il est largement attendu que ce meeting débouche sur des hausses de taux directeurs.

mardi 12 décembre 2017

Portefeuille ETF au mardi 12 décembre 2017: Elections spéciales en Alabama

Météo des marchés


Aujourd’hui, l’atmosphère des marchés est plutôt calme.  Les indices émergents sont dans le désordre avec la Russie qui s’éloigne du pack ave 2.01% de hausse hier, et 0.98% de hausse aujourd’hui. Tandis que l’Asie est à la peine et entraine le MSCI EM qui perd 0.48% à 13h aujourd’hui. Du coté des commodités, le pétrole est à la hausse suite à un accident sur le terrain en Autriche et s’aventure aux alentours de 65$ le baril. Les métaux sont eux sont à la peine avec le cuivre en tête, tandis que l’or reste stable. Du coté des technologiques, la reprise est amorcée, alors qu’un OPA géante se prépare en France avec l’offre de Atos pour Gemalto.

lundi 11 décembre 2017

Portefeuille ETF au lundi 11 décembre 2017

Météo des marchés


Aujourd’hui, la journée commence plutôt sur de bonne bases, avec des marchés très calme, sur des volumes modérés Dimanche soir, Donald Trump s’est même fendu d’un tweet ventant le chômage au plus bas depuis 17 ans et s’en attribuant le mérite. Cette bonne santé fait monter les chances d’une hausse des taux directeurs par la FED.

Dans la foulée, les marchés asiatiques sont dans le vert après les bonnes nouvelles sur l’emploi et la croissance aux Etats-Unis tombés vendredi dernier. Le Hang-Seng est proche des 30000 points avec un bond de 1.15% ce matin. Tandis que des nouvelles inquiétante sur des enquêtes pour corruption et manipulation en chine sont mises en sourdine. Plus inquiétant, l’inquiétude des investisseurs suite aux soubresauts politiques en Pologne, qui place un nuage au-dessus de notre ETF Amundi Eastern Ex Russia ; dont c’est la composante principale. Ce matin à l’ouverture, le MSCI EM s’arroge donc 0.52%, tandis que la Russie elle est presque stable à 0.37%.

samedi 9 décembre 2017

Portefeuille ETF au samedi 9 décembre 2017: Soft brexit Edition

État des marchés


Hier, Threresa May a accordé de vastes concession à Bruxelles pour sortir de longues négocations dont le risque politique pour elle était plus grand que pour un accord que tous les acteurs considèrent comme sérieusement favorable à l'Europe. Nul doute que la suite des négociations sera identique, et que Europe entame cette nouvelle étape en position de force. 

Pour ce qui est de nos actifs, la semaine a été difficile, même si hier, les valeurs les plus délaissées ont amorcé un retour. On notera l'arrivée surprise de l'Inde en haut du classement cette semaine avec des gains de plus de 2.58%, suivi de prés par le NASDAQ à 1.53%. C'est une surprise, et il faudra suivre avec attention l'évolution de ce BRIC dans les jours à venir.
L'or et les commos, dont le pétrole, finissent la semaine en baisse, mai ne sont pas forcément mal orientés.

vendredi 8 décembre 2017

Portefeuille ETF au vendredi 8 décembre 2017: celui ou on parle d'endettement

De l’obligation de s’endetter jeune, pour investir


Dans ce blog, depuis les premiers articles, je parle de la nécessité de s’endetter tôt. J’ai déjà insisté sur le fait que l’endettement est une bonne chose, mais uniquement pour soutenir des investissements sains, raisonnablement risqués, et que la résidence principale n’en fait pas partie. Encore faut-il respecter certaines conditions. Notamment ne pas passer par la case zéro (source Beyond Markowitz: A Comprehensive Wealth Allocation Framework for Individual Investors):

jeudi 7 décembre 2017

Portefeuille ETF au jeudi 7 décembre 2017, au sujet de la correlation

Notre Objectif: Utiliser la diversification à plein



Aujourd'hui je vais parler de la disparition progressive et annoncée des sources de diversification sur les marchés.

Tout d'abord revenons  au fondamentaux du problème. Quand j'utilise le mot diversification, je suis certain que tous mes lecteurs savent ce qu'est une bonne chose, et qui plus est, je n'ai pas besoin de leur expliquer ce que c'est. C'est le vieil adage, « ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier »… mais il n'est pas possible d'aller plus loin sans parler de volatilité et de corrélation. Je ne vais pas vous faire un cours magistral sur le sujet, mais la volatilité augmente avec le carré des variations journalières. Il est considéré que n'importe quel investisseur rationnel, préfère les investissements peu volatiles. Cela n'a de sens que si on accepte que la volatilité est une mesure symétrique par rapport au gains et au pertes. Un actif qui a de folles accélération vers le haut, va avoir de folles accélération vers le bas aussi. Si on accepte ce postulat, et comme tout le monde est averse au pertes, moins de volatilité c'est mieux.

Maintenant, la corrélation : si deux actifs bougent en même temps de la même façon, ils sont corrélés. Ce n'est pas plus compliqué que ça. La corrélation, même si c'est entre deux séries qui vont vers le haut, c'est mal. Pour le comprendre, il suffit de prendre un portefeuille de deux actifs. Si leur corrélation est opposée (-1.), les variations de l'un vont compenser les variations de l'autre, et la volatilité, le risque du portefeuille des deux actifs sera zéro. Son rendement aussi sera zéro. Mais l'objectif, ce n'est pas d'annuler les variations, l'objectifs c'est de garder les fluctuations du portefeuille sous un certain seuil tolérable, et de maximiser le rendement à ce niveau de volatilité là.

Pour illustrer ce propos, voici un tableau mis en place par David Varadi de cssanalytics. On voit dedans la volatilité associée à un investissement dans un portefeuille d'actifs dont la corrélation moyenne varie entre 1 et -1. Si on a une corrélation parfaite entre les actifs de 1.0, alors la volatilité est 10 toujours. Mais si la corrélation moyenne est zéro,  alors avec deux actifs, la volatilité et de 7, avec 10 actifs, la volatilité est de 3, à 100 actifs, elle est de 1.
Ceci étant dit, je reviens au constat précédent, et je le reformule : le niveau des corrélations entre les classes d'actifs ne fait qu'augmenter depuis plusieurs années, ce n'est pas un cycle, et c'est mal. Très mal.

L'exemple classique, c'est les obligations et les actions. Avec les etfs, il n'a jamais été aussi facile que d'investir dans les obligations. Maintenant, les actions ont toujours battu les obligations sur le long terme. Il y a seulement deux raisons pour investir dans les obligations dans ce cas : la volatilité des obligations est moindre que celle des actions, et les obligations sont anti-corrélés avec les actions, donc un portefeuille réunissant les deux est moins risqué. Or voilà, les obligations se comportent de plus comme les actions.

mercredi 6 décembre 2017

Portefeuille ETF au mercredi 6 décembre 2017

Comment comprendre ce portefeuille ?


Depuis plusieurs années, je m'intéresse à la finance quantitative. Chaque fois que je découvre un nouveau sujet, je me demande comment je pourrais en tirer parti pour construire des outils qui m'aident à investir. Avec le temps, j'ai construit un outil de suivi qui me permets de générer un panneau de contrôle. La démarche constitue une approche d'allocation stratégique, ou d'allocation tactique. basée sur des ETF.
La première étape pour profiter des outils que j'ai mis en place, c'est de savoir quels sont les ETF évalués pour mon portefeuille
La seconde étape nécessite de comprendre les algorithmes quantitatifs que j'ai reproduits:

Considérations générales


Newsletter

Vous voulez suivre ce blog ?

Saisissez votre adresse email :

Flux RSS